ACHATS POUR BÉBÉ : Épargner ou faire des folies pendant la grossesse?

ACHATS POUR BÉBÉ : Épargner ou faire des folies pendant la grossesse?

De Carmen Kinniburgh


Lors d’une récente visite au centre d’achat, mes enfants et moi-même sommes passés devant le rayon des bébés dans un grand magasin, et nous sommes trouvés attirés par les accents brillants et les couleurs chatoyantes. 
 
« Quelque chose de ce genre aurait pu nous être utile », a fait remarquer ma fille de 10 ans mais, qui pourrait en avoir 20, en poussant d’une main une balançoire pour bébé modifiée et montrant ses frères et sœurs plus jeunes de l’autre.
 
Effectivement, nous avions une balançoire pour bébé sophistiquée : une dans laquelle deux de mes trois enfants avaient refusé de passer du temps et pour laquelle j’ai regretté pendant des années d’avoir dépensé 150 $.
Il est facile, lorsqu’on lit tous les magazines, les livres, les blogues et les sites Web sur la grossesse et la famille, de penser qu’il faut acheter les tout derniers équipements ou gadgets pour son bébé. Et, si vous disposez toujours d’un petit revenu disponible « avant-enfant » dans votre compte bancaire, acheter ce qu’il a de mieux pourrait sembler être un investissement justifiable.
 
Bien que je ne veuille pas ruiner les illusions idylliques entourant l’arrivée de votre nouveau-né, je vais offrir mon humble perspective tirée des tranchées parentales : une bien meilleure stratégie est de diminuer les grosses dépenses et d’envisager des possibilités d’économiser lorsque cela est possible sur les achats pour bébé.
 
Après tout, devenir parent vous livre une toute nouvelle série de dépenses à assumer ainsi que de nouvelles raisons d’épargner. Qu’il s’agisse de la garde d’enfant, des activités parascolaires ou de l’épargne-études, vous seriez avisée de commencer à vous habituer le plus tôt possible à gérer votre budget en faisant preuve de retenue et d’astuce. Par exemple, mettre de l’argent de côté aujourd’hui pour les études futures de votre enfant dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE) peut aider votre famille à se préparer au coût potentiel de l’enseignement supérieur.

Des façons d’épargner en attendant l’arrivée de bébé

Soyons honnêtes avec nous-mêmes, vous n’avez pas besoin de dépenser des sommes énormes sur quoi que ce soit pour un nouveau-né : vous pouvez tout trouver d’occasion ou en vente et peu importera à votre bébé si vous avez opté pour les meilleures marques ou tiré parti de bonnes aubaines. 
 
Une façon d’épargner est d’attendre que votre petit trésor soit né avant de faire certains achats. Les choses comme les soutiens-gorges d’allaitement ou les porte-bébés peuvent attendre jusqu’à ce que vous ayez vu la taille (et la personnalité) de votre bébé, ce qui vous fera économiser de l’argent, vous évitera d’être frustrée et vous procurera un espace de rangement en même temps.
 
Vous pouvez même attendre avant d’acheter des articles incontournables comme les lits de bébé, les parcs pour enfants et les poussettes pour la même raison et les emprunter plutôt pendant une courte période de temps, amenant votre bébé avec vous pour tester vos propres versions d’occasion ou neuves.
 
Voici certains autres articles à l’égard desquels vous pouvez être certaine d’économiser.
 
Les meubles : Les articles les plus dispendieux pour la chambre de bébé sont aussi vos meilleures occasions d’épargner. Qu’il s’agisse d’un lit, d’une table à langer ou d’une berceuse, vous pouvez éviter de dépenser des centaines de dollars en achetant du matériel d’occasion. Nous avons déniché une lit adorable en bois de cerisier haut de gamme dans une vente-débarras qui n’avait été utilisé que pour dormir chez les grands-parents : il était en parfaite condition mais nous l’avons eu à un très bon prix.
 
Les vêtements : Les bébés grandissent incroyablement vite et leurs habits sont en principe en très bon état – ou même n’ont jamais été utilisés – d’ici qu’ils passent à la taille suivante. Vous pouvez économiser des centaines de dollars en vêtements et chaussures pour enfants dans un magasin d’occasion ou en échangeant et partageant des habits avec votre communauté d’autres parents. 
 
Les jouets et le matériel d’activité : Les balançoires, les sièges berceurs, les exerciseurs et autres sont des articles parfaits pour économiser. Mieux encore, vous pourriez emprunter ces articles de luxe, car vous ne savez pas si votre bébé les aimera ou s’il réagira comme s’il s’agissait d’instruments de torture dispendieux (reportez-vous à ma propre histoire ci-dessus comme avertissement).
 
Les accessoires de sécurité et de soins pour bébé : Qu’il s’agisse de baignoires ou de barrières de sécurité pour enfant, d’interphones ou d’escabeaux, ce sont là des articles pour bébé qui seront modérément utilisés la première, deuxième et même troisième fois, ce qui veut dire que vous obtiendrez du matériel de qualité pratiquement neuf à une fraction du prix d’achat neuf.
 
Matériel d’allaitement et gadget : Avant de savoir si votre bébé acceptera le biberon ou le sein, ou une combinaison des deux, vous pouvez louer un tire-lait haut de gamme avant sa naissance, ce qui vous fera économiser potentiellement des centaines de dollars pour un équipement que vous pourriez utiliser ou pas. Nous avons acheté des coussins d’allaitement d’occasion et même trouvé des bavettes, des cuillères pour bébé, des biberons en verre et des gobelets en excellent état dans des ventes-débarras et dans des magasins d’occasion locaux.

Des petites folies qui en valent la peine

Bien qu’il soit important d’économiser de l’argent, certains articles valent la peine que l’on dépense un peu plus :
 
Livres : Créer une bibliothèque pour votre bébé et votre famille grandissante peut être un investissement qui en vaut la peine. Il y a suffisamment d’évidence pour suggérer que le fait d’avoir des livres sous la main est clé pour inciter ses enfants à lire et que leur faire la lecture constitue un moment précieux passé avec eux. Neufs ou d’occasion, les livres sont une chose que je n’ai jamais regrettée d’avoir achetés.
 
Les poussettes : Bien que j’aie démarré avec une belle poussette d’occasion pour mon premier né, j’ai éventuellement investi dans une poussette double pour me déplacer avec mes trois enfants. Mes besoins étaient assez spécifiques et, vu que je n’avais pas de voiture à cette époque, cette poussette est devenue mon moyen de transport principal. Pouvoir la pousser d’une main tout en transportant mes trois enfants, mes épiceries, le sac à couches et mon café a entièrement validé cette dépense extravagante.
 
Le siège de voiture : Saviez-vous que les sièges de voiture et les sièges d’appoint ont des dates d’expiration? C’est vrai! Un siège de voiture est un article que vous pourriez devoir acheter neuf en raison des lois sur la santé et la sécurité, mais cela en vaudra la peine sur le long terme. Un bon investissement serait un siège de voiture convertible qui durera des années, de la naissance jusqu’à ce que l’enfant soit en âge d’aller à l’école en le transformant en siège d’appoint. Trouver une coque d’occasion auprès d’une source fiable peut aussi vous faire économiser de l’argent étant donné que votre nouveau-né ne l’utilisera pas plus d’un an et qu’il vous faudra en acheter un autre peu après. Vérifiez simplement la date d’expiration et assurez-vous qu’il corresponde bien aux critères de sécurité.
 
Les couches : Si vous calculez combien de couches vous utiliserez en deux ans, vous verrez combien vous épargnerez en optant pour les couches lavables plus écologiques en dépit de leur coût important à l’achat. Ne soyez pas non plus découragée par la lessive que vous aurez à faire en plus : vous allez bientôt devoir faire beaucoup plus de lessive que vous ne l’avez jamais imaginé et un tas de couches ici et là ne fera pas une grande différence.
 
De l’aide : Les meilleures indulgences que l’on peut se permettre sont celles que l’on fait pour soi-même après la naissance de bébé : souscrire à un service de lavage de couches durant la première semaine ou à un service d’entretien ménager une ou deux fois par mois et trouver un bon gardien d’enfants pour que vous puissiez régulièrement avoir un peu de temps à vous. Ce sont des choses qui vous feront économiser du temps tout en préservant votre santé mentale et vous n’en regretterez pas le coût.
 
Peu importe ce que vous décidez d’acheter pour bébé et quand, c’est ce à quoi la plupart des parents sont généralement confrontés : une série infinie de choix personnels incroyables. La bonne nouvelle pour tous les futurs parents est que vous aurez des occasions de gâter votre bébé en investissant dans quelques achats dispendieux, que vous ne regretterez pas, et qu’il y a de nombreuses façons d’économiser lorsque vous serez prêts à accueillir la nouvelle addition à votre famille.
 
 

Carmen Kinniburgh est rédactrice indépendante à Thunder Bay, en Ontario, ou elle couvre des sujets divers comme l’art d’être parent, les sciences et la recherche au Canada, les profils d’entreprises locales et les initiatives fédérales visant à protéger les espèces menacées. Née et élevée en Alberta, Carmen a vécu dans le sud de l’Ontario et au Manitoba où elle a travaillé comme communicatrice professionnelle pour des universités et des organismes nationaux de bienfaisance. Passionnée de la lecture et grande enthousiaste de la cuisine bien qu’encore novice dans ce domaine, elle s’adonne également à la randonnée pédestre, au camping, au canoë et aux voyages avec son mari, ses trois enfants et le chien de la famille.

ACHATS POUR BÉBÉ : Épargner ou faire des folies pendant la grossesse? | CST Blog | C.S.T. Consultants Inc.

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.