Ce que cela signifie pour moi d’être une étudiante canadienne

Amrita Taitram, bénéficiaire de CST, université, étudiante, études postsecondaires

De: Amrita Taitram

Je suis chanceuse et fière d’être une étudiante canadienne, car notre pays est si diversifié et si accueillant. Être étudiante canadienne me donne la possibilité de fréquenter un établissement qui m’offre toutes les ressources dont j’ai besoin afin de réussir dans la poursuite de ma carrière. Tout au long de mes études, mes opinions et mes idées ont été bien reçues par mes camarades et mes enseignants, ce qui m’a aidée à devenir plus sûre de moi. Je me sens privilégiée d’avoir reçu une éducation canadienne.

Lorsque j’étais petite, mes parents me disaient toujours : « Les gens peuvent voler tes possessions matérielles mais ils ne pourront jamais te dérober les connaissances que tu as acquises ».  Je n’avais jamais réellement compris ce que cela signifiait en tant qu’enfant mais, plus j’ai grandi, plus j’ai appris la valeur de ces paroles.

Je détiens une majeure en politique publique et science politique de l’Université de Toronto.  L’éducation postsecondaire m’a appris beaucoup plus que ce qui est écrit dans un livre de cours ou que ce dont mes enseignants choisissent de parler en classe. Mes études ont contribué à ouvrir des portes pour que je puisse explorer mon potentiel et découvrir non seulement ce que le monde a à offrir, mais aussi ce que moi, sa citoyenne, je pourrais lui offrir.

Étudier a fait de moi une meilleure communicatrice, une meilleure auditrice et une personne à l’esprit critique – des attributs que  j’estime importants pour réussir dans ma carrière. Je suis devenue une meilleure communicatrice en interagissant avec mes camarades. Je suis devenue une meilleure auditrice non seulement en participant à des conférences mais aussi en établissant des relations avec des étudiants qui ont des objectifs semblables aux miens durant ma participation à des activités parascolaires.

L’éducation postsecondaire est une expérience exceptionnelle, mais qui présente un défi de taille pour beaucoup du fait qu’elle est dispendieuse. Lorsque j’avais six ans, mes parents ont commencé à épargner en vue de mes études par l’entremise d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE) du Plan CST.  Douze ans plus tard, je leur en suis très reconnaissante car j’ai pu profiter de l’expérience d’une éducation postsecondaire et me donner à fond au lieu de laisser les obstacles financiers bloquer mon expérience.

Planifier et épargner en vue des études supérieures aide à alléger le fardeau financier des étudiants et de leurs familles. Les étudiants peuvent profiter de leur expérience postsecondaire et apprendre le plus possible tout en découvrant qui ils veulent devenir. J’estime que les études postsecondaires sont essentielles parce qu’elles nous donnent les connaissances dont nous avons besoin pour démontrer nos compétences par l’entremise de présentations en classe ou de conférences offertes par l’établissement. Nombres d’activités permettent aux étudiants d’acquérir des compétences en leadership, en préparation aux rôles importants qu’ils joueront dans l’avenir.

Lorsque j’aurais terminé l’université et obtenu mon baccalauréat en politique publique et en science politique au cours des deux prochaines années, j’aurai le privilège d’avoir reçu une éducation canadienne, ce qui me donnera accès à un grand nombre de perspectives de carrières et me permettra de réaliser mes objectifs. Les connaissances que j’aurai acquises au cours de ces quatre années serviront à me guider tout au long de ma vie. Je suis reconnaissance de vivre dans un pays aussi merveilleux que celui dans lequel nous vivons.

Amrita Taitram est une bénéficiaire de CST qui étudie la politique publique et la science politique à l’université de Toronto.