Conseils pour réduire le stress au moment des examens sans casser la tirelire

Conseils pour réduire le stress au moment des examens sans casser la tirelire

De Kyle Prevost

Personne n'est à son mieux lorsqu'un facteur de stress important entre en ligne de compte (par exemple, pendant les examens!). Certains d'entre nous choisissent la malbouffe comme plaisir coupable, tandis que d'autres se rendent au centre commercial et alimentent leur carte de crédit.

L'attrait de la nourriture ou des dépenses pour soulager le stress est directement lié à la stimulation des centres de plaisir dans votre cerveau. La bonne nouvelle est que, lorsque vous comprenez pourquoi vous sentez le besoin de recourir à cette solution rapide, vous pouvez chercher et trouver des moyens plus sains et plus rentables de gérer le stress intense que vous vivez au moment où vous préparez vos examens finaux.

1) Ne consommez pas trop café et de boissons énergétiques

Contrairement à ce que bon nombre d'étudiants pensent, inonder son corps de caféine ne garantit pas du tout le succès universitaire. Siroter un café deux sucres deux crèmes que vous avez préparé chez vous pendant que vous révisez vos notes ne vous fera sans doute pas grand mal, mais quand vous déversez des litres de café, ou plusieurs cannettes de boissons vert fluo remplies de sucre dans votre circulation sanguine, vous condamnez inévitablement votre corps à passer par un cercle vicieux de hauts et de bas. Ces constantes fluctuations d'énergie peuvent augmenter l'anxiété et provoquer un état d’agitation d’esprit qui ne favorise pas la productivité. Outre de ne pas vous permettre, comme par magie, de vous concentrer sur vos études, votre dépendance vis-à-vis de la caféine peut s'avérer être une habitude dispendieuse à satisfaire. Votre budget peut s’effriter rapidement, un dollar à la fois, si vous n’y faites pas attention!

Si vous pensez que j'exagère, faites le calcul mental rapide du nombre de boissons que vous achetez en moyenne par semaine, et multipliez ce nombre par 52, avant de le multiplier à nouveau par le coût de votre commande à emporter. N'arrondissez pas le résultat! La plupart des gens sont choqués quand ils découvrent combien ces petits achats quotidiens finissent par leur coûter chaque année.  

Essayez plutôt de réduire des dépenses en (*frémissements*) diminuant votre consommation de café, en emportant avec vous une bouteille thermos de café fait maison ou en utilisant une bouteille d'eau rechargeable.

2) Évitez les pièges qui guettent les consommateurs quand ils sont vulnérables

Il est tout à fait normal de vouloir se récompenser après une période d’études concentrée, mais il faut faire attention car les choses peuvent rapidement  déraper lorsqu'on se trouve dans un centre commercial et que nos perceptions sont soudainement inondées par des stratégies de commercialisation astucieuses.

Il est acceptable de se permettre l'achat d'une petite récompense en ligne dans son magasin préféré, mais, comme toujours, il est important de souligner la modération. Si l'on fait les magasins sans but précis quand on est fatigué ou stressé,  les mesures protectives que l'on a mises en place en temps normal pour ce genre d'activité sont grandement réduites.

Ces aubaines sont tout à coup trop alléchantes pour les laisser passer quand on cherche cette poussée d'adrénaline pour contrebalancer les effets du stress. Bien sûr, sur le long terme, ces achats peuvent accroître l'anxiété reliée aux études en y ajoutant des soucis financiers.

3) Planifiez à l'avance pendant la période des examens

Lorsque notre corps résiste et que notre esprit est épuisé, il est très facile de se laisser tenter par des achats dispendieux ou de la malbouffe.

Des études universitaires ont constaté que, lorsque notre cerveau travaille sur plusieurs tâches variées, notre volonté ne fonctionne pas de la façon la plus efficace. Cela signifie que pendant ces périodes de stress et de concentration intenses, lors des périodes d’examens de fin d'études par exemple, il faut que nous nous protégions contre les tentations malsaines en planifiant à l'avance.

La préparation de collations et de repas sains, ainsi que l'établissement d'horaires de pauses pour les repas, peuvent aider à soulager la tendance à repousser les repas de midi ou du soir jusqu'à ce que les gargouillis de votre estomac réclament une action immédiate.  Au lien d'essayer de serrer les dents et d'ignorer ces tentations, agissez avant d'atteindre votre moment de faiblesse. Votre portefeuille vous en remerciera!

Résister aux tentations et adopter des alternatives saines ne sont jamais des décisions faciles à prendre, surtout pendant les périodes d'examens, mais l'effort en vaut vraiment la peine! N'oubliez pas que pour obtenir de bons résultats et adopter un mode de vie sain il vous faudra planifier sérieusement, et non pas déployer des efforts héroïques de dernières minutes. Traversez la ligne d'arrivée de votre semestre en toute confiance avec une moyenne pondérée cumulative brillante et un compte en banque resplendissant. 

M. Prevost est enseignant le jour et blogueur de finances personnelles le soir. Lorsqu'il ne s’entraîne pas sur un terrain de basketball, vous le trouverez sur sa tribune à Birtle Collegiate ou à donner les réponses aux questions de Gen Y sur YoungandThrifty.ca et MyUniversityMoney.com. Il est également co-auteur du livre salué par les critiques à l'intention des étudiants canadiens : More Money for Beer and Textbooks, et il a écrit des articles pour plusieurs publications importantes au Canada, notamment le National Post, le Globe and Mail et Metro News.