Devenir parent - de la conception à l'accouchement

Devenir parent - de la conception à l'accouchement

De Brianne Ducharme


Devenir parent ne se passe jamais comme en théorie mais, dans notre cas, nous avons été emportés dans le tourbillon d'une surprise à une autre. Des difficultés à concevoir, une fausse couche et, pour finir, un accouchement prématuré - ce n'est là qu'un mince aperçu de l'aventure qu'est devenue notre vie, et qui continue de l'être. Une histoire que j’ai plaisir à partager avec vous.
Je pensais que tomber enceinte serait facile, que ça ne prendrait qu'une ou deux tentatives avant que je ne me transforme en cette ampleur rayonnante de maternité en devenir dont tout le monde parle avec tant d'éloge. J'étais loin de savoir que concevoir me prendrait des mois pour n'aboutir qu'à une fausse couche. 
 
Après la guérison de mon corps, de mon esprit et de mon cœur … nous avons pour la majeure partie repris les démarches pour devenir enceinte. Après avoir essayé pendant près d'un an, vérifié les tableaux d'ovulation, ma température et le calendrier, nous avons pris rendez-vous avec un spécialiste en fertilité pour voir ce que nous ne faisions pas bien, le cas échéant, et ce que nous pourrions faire différemment. 
La veille de notre rendez-vous, nous avons reçu le choc de notre vie quand nous nous sommes rendus compte que nous attendions en fait un enfant.
 
Des semaines plus tard et presqu'un an après ma première fausse couche, je me suis retrouvée à la salle d'urgence, redoutant le pire. Est-ce que j'allais également perdre ce bébé-ci? Après des moments horribles passés à l'urgence à attendre ce qui semblait être une éternité sans recevoir de réponse concrète, nous avons finalement appris que j’étais effectivement toujours TRÈS enceinte et qu'il se pouvait même que nous ayons des jumeaux! Pardon? J'ai perdu le fil à « vous êtes toujours très enceinte ».
 
Après une période d'attente de deux semaines avant de passer un ultrason pour déterminer si nous attendions effectivement des jumeaux, nous avons connu de nombreuses émotions : Pourrions-nous nous en sortir avec des jumeaux? En avions-nous les moyens? Notre maison était-elle assez grande? Notre véhicule avait-il suffisamment de place? Et COMMENT nous comporterions-nous à titre de parents envers deux petits êtres humains?
 
Nous avons finalement reçu la confirmation que j'étais bien enceinte de jumeaux et, à ce moment-là, nous nous sommes réjouis de cette bonne nouvelle et toutes nos préoccupations se sont évaporées. 
 
Des jumeaux! Pourrions-nous nous en sortir avec des jumeaux? En avions-nous les moyens? Et COMMENT nous comporterions-nous à titre de parents envers deux petits êtres humains?
 
La grossesse n'a pas été facile. Je n'ai jamais été cette femme enceinte épanouie que, dans mon esprit, chaque femme devenait. J'ai souffert de nausées pendant le premier trimestre, j'ai eu une horrible éruption cutanée sur mon visage pendant le deuxième et j'ai dû être alitée à partir du début du troisième trimestre, puis à 31 semaines et 3 jours, mon travail a commencé de façon prématurée!
 
On m'a rapidement transportée en ambulance à l'hôpital de Toronto où j'ai reçu immédiatement une anesthésie épidurale, puis j'ai attendu, et attendu…
 
Après plus de 15 heures sans presque aucune contraction, l'infirmière a ralenti l'anesthésie, ce qui a presque immédiatement entraîné le retour des contractions.
 
Mes membranes ont rompu pour Bébé A et on m'a emmené rapidement dans la salle d'opération (une chose que j'ai dû rapidement laisser tomber dès que j'ai su que j'allais avoir des jumeaux est la notion d'accoucher dans une chambre de naissance traditionnelle. La plupart, sinon toutes, des grossesses et des accouchements de jumeaux sont estimées présenter des risques élevés, et donc la majorité des accouchements ont lieu dans une salle d'opération, par mesure préventive).
 
Après 15 minutes de poussées, Bébé A a vu le jour; quoique toute petite, elle avait un esprit combatif,  des cordes vocales puissantes et un joli teint rose qui reflétait la santé.
 
Après trente minutes sans résultat, Bébé B était toujours installée confortablement dans mon ventre la tête en haut et ne montrait aucun signe qu'elle avait l'intention d'en sortir. En toute connaissance de cause, l'obstétricien prit la décision de procéder à une césarienne pour la délivrer. 
 
Bébé B vit finalement le jour d'une toute autre manière que l'avait fait sa sœur. Elle n'émettait aucun son, ne bougeait pas, et n'avait pas du tout le teint rose. Les infirmières l'ont prise en main tout de suite et, après ce qui a semblé être une éternité, nous avons reçu la confirmation que tout allait bien.
 
Après l'arrivée prématurée des jumelles, l'USIN a été notre « chez-nous » pendant plusieurs semaines
 
Après cette arrivée très inattendue dans notre monde, les filles ont considéré l'USIN comme leur chez-soi pendant les six semaines suivantes (vous pourrez consulter plus tard un blogue sur la vie à l'USIN ainsi que ce que cela a signifié pour nous).
 
Finalement, nous sommes rentrés chez nous avec nos bébés de 1,8 kg et avons ressenti ce que de nombreux nouveaux parents ressentent… « Oh mon Dieu, comment allons nous faire?! Nous n'avons pas d'infirmières ou de docteurs à portée de la main pour nous aider! »
 
Honnêtement, les premiers mois ont été un peu flous et se sont écoulés très lentement. Je me demandais constamment comment j'allais survivre avec si peu de sommeil tout en répondant aux besoins de deux petits bébés en pleine croissance. Comme on l'apprend tous, on se met à la tâche et, d'une manière ou d'une autre, on survit.
 
Après un allaitement très difficile, les filles ayant reçu le diagnostic de reflux gastroesophagien pathologique, les trois premiers mois flous et remplis d'« expériences instructives » en cours de route, nous venons de célébrer le 2e anniversaire des filles!
 
J'arrive à peine à y croire! Quand les gens disent « comme le temps file! », ils ne mentent pas.
 
Dans mes blogues, je vous donnerai un aperçu de ma vie à titre de maman de jumelles. J'y inclurai le bon, le mauvais, le dispendieux, le rentable, ainsi que des techniques et outils que mon mari et moi-même avons utilisés pour aider les filles à grandir et à bien se développer. Même si une seule d'entre vous pouvez tirer quelque chose de notre expérience pour vous aider à mieux vivre la vôtre, j'ai alors accompli ce que j'avais espérer faire.
 

Brianne Ducharme est une maman très occupée avec des jumelles, animée d'une passion pour faire part d'histoires et transmettre des informations provenant de sa formation de productrice de télévision locale. Elle a trouvé un moyen de combiner ses compétences en narration avec le travail de mère de jumelles identiques. Madame Ducharme explique : « J'écris mes blogues pour me donner la possibilité de faire part de mes expériences, mais j'espère également qu'ils apportent un peu d'aide aux parents qui pourraient se trouver dans une situation semblable à la mienne ».

Devenir parent - de la conception à l'accouchement | CST Blog | C.S.T. Consultants Inc.

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.