L’argent et les enfants : des moyens simples de leur apprendre à épargner judicieusement

L’argent et les enfants : des moyens simples de leur apprendre à épargner judicieusement

De Carmen Kinniburgh


La semaine dernière, ma fillette de quatre ans s’est effondrée dramatiquement à cause d’une paire de chaussures qui s’allument qu’elle voulait à tout prix, mais dont elle n’avait honnêtement pas besoin.
 
Prenez exemple sur ma tentative d’expliquer à une enfant inconsolable – tout en conduisant – la différence entre ce que l’on veut et ce dont on a besoin, comment je gagne mon argent et pourquoi des chaussures qui s’allument de 30 $ ne sont pas en haut de ma liste d’achat pour l’instant.
 
Eh bien, cela s’est passé à peu près comme vous pourriez l’imaginer.
 
Comme lorsqu’il s’agit d’apprendre à devenir propre et à bien dormir, j’avais espéré que mes enfants pourraient acquérir le concept de l’argent par instinct ou par observation. En réalité, il semble que toutes ces choses exigent un effort conscient alors, depuis qu’ils ont arrêté de mettre des pièces de monnaie dans leur petite bouche, j’ai essayé d’apprendre à mes enfants les bases de l’argent. 
 
Inspirée par la gourou du parentage, Barbara Coloroso, j’adapte sa philosophie « épargner, dépenser et donner » : apprendre aux jeunes enfants à épargner intelligemment pour pouvoir éventuellement acheter des choses de valeur, à dépenser un peu s’ils le désirent et à pratiquer la charité.
 
Chez nous, nous donnons tous les mois un peu d’argent de poche à chaque enfant, ainsi que la possibilité d’en gagner plus en accomplissant des corvées diverses dont la liste réside dans un bocal. Nous discutons pour établir quelle part de cet argent ils veulent mettre dans leur tirelire et combien ils veulent garder dans leur portefeuille et, une fois de temps en temps, à quelle bonne cause ils pourraient contribuer.
 
La plupart du temps, cette stratégie marche très bien. Mes enfants décident entre eux combien ils peuvent se permettre de dépenser lors de la vente de pâtisseries de l’école ou d’une vente-débarras du quartier en fonction de leurs moyens. Ils ont également réussi à épargner suffisamment dans leurs tirelires au cours de l’année pour s’offrir les souvenirs de leurs choix lors de nos toutes dernières vacances estivales.
 
Ils ont même gracieusement accepté de partager le coût du logiciel Minecraft qu’ils voulaient acheter pour notre ordinateur familial avec leur papa et moi l’an dernier en gagnant 5 $ chacun lorsqu’ils accomplissaient des tâches ménagères additionnelles. Et ils ont aussi acquis un sentiment de générosité touchant : Ils mettent parfois quelques pièces de 25 cents dans une boîte de dons lorsque nous passons à la caisse dans un magasin, mais ils ont aussi recueillis des fonds pour des banques alimentaires et des abris pour les animaux en guise de cadeaux lors de fêtes d’anniversaire.
 
Mais il nous reste tout de même du travail à faire.
 
Ma fille de neuf ans pensait que dépenser 4,50 $ dans des distributrices automatiques à la piscine la fin semaine dernière sur les 5 $ qu’elle avait économisés était une « bonne affaire », et elle veut dépenser son argent de poche du mois prochain sur la machine de boules de gomme à mâcher au centre commercial. Et, bien entendu, il y a ces sacrées chaussures qui s’allument.
 
Mais j’espère qu’une discussion saine sur la valeur de l’argent à leur jeune âge est une bonne pratique pour les années d’adolescence où l’enjeu  - et le coût – seront plus élevés.
 
Bien sûr, mon aînée commence à me poser des questions sur les comptes bancaires et les cartes de crédit et elle prévoit d’économiser afin de s’acheter son propre iPad. Avec ce genre de décisions à l’horizon, je suis reconnaissante de chaque mois où je peux encore m’en tirer en leur donnant de l’argent de poche provenant des quelques pièces de 25 cents et de 1 $ dénichées sous les coussins du sofa et sur le plancher de la voiture – et appeler cela une leçon réussie sur la valeur de l’argent.
 
L’argent et les enfants : des moyens simples de leur apprendre à épargner judicieusement | CST Blog | C.S.T. Consultants Inc.

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.