Les coûts réels d’être mère ou père au foyer

Les coûts réels d’être mère ou père au foyer

De: Carmen Kinniburgh


Félicitations! Votre bébé et vous-même avez réussi à survivre - et même à vous épanouir! - pendant votre congé de maternité ou parental, malgré des mois de manque de sommeil, d'isolement social et de restrictions budgétaires. Au point même où vous vous demandez si vous devriez prolonger votre congé, ou laisser tomber complètement votre travail pour vous consacrer à être parent au foyer.
 
Vous vous trouvez dans une position assez privilégiée, même si la décision pourrait sembler être de poids. Il est difficile de se détourner d'une carrière que l'on a passé des années à développer et pas toujours facile de joindre les deux bouts avec un seul revenu. Il peut également être tout aussi difficile d'être séparé de son bébé pendant huit à dix heures par jour, après avoir passé des mois - près d'un an - à établir un lien affectif en étant la personne principale à lui fournir des soins.

Devenir mère ou père au foyer

Bien sûr, nous ne pouvons pas tous nous offrir le luxe de ce choix : il nous faut retourner au travail pour payer les factures, gérer le coût de la vie dans des centres urbains plus vastes, parce que nous sommes des familles monoparentales ou que nous retournons aux études. Nous ne voulons pas non plus tous être parents au foyer, et reprendre le travail après avoir trouvé un fournisseur de services de garderie de confiance constitue une transition valable et légitime.
 
Mais, dans certains cas, devenir parent au foyer est une option réaliste : elle peut être très valorisante pour votre bébé et vous-même, et elle n'a pas à ruiner votre budget. Enfin, au moins pas entièrement.

Coûts à prévoir pour les parents au foyer

Alors si vous avez fait les calculs dans tous les sens et que vous estimez pouvoir joindre les deux bouts sans reprendre votre emploi rémunéré, voici quelques uns des coûts réels à prendre en compte lorsqu'il s'agit de devenir mère ou père au foyer.

Avantages sociaux et d'épargne-retraite

Abandonner votre emploi à plein temps et votre salaire signifie également abandonner les avantages sociaux. Ils comprennent non seulement votre couverture médicale et dentaire (ah les belles broches!), mais également le régime d'épargne retraite de votre employeur - et il faudra vous assurer d'avoir fait le nécessaire pour remplacer ces choses avant de quitter votre emploi.

Épargne-études

Votre budget avec un seul salaire sera évidemment bien plus serré, et continuer de mettre de l'argent de côté dans un régime enregistré d'épargne-études (REEE) pour votre bébé devrait demeurer une priorité. Allouer une partie de votre Prestation fiscale canadienne pour enfants du gouvernement fédéral peut vous aider à rester sur la bonne voie pour épargner en vue des études de votre enfant alors que vous vivez avec un budget de parent au foyer. 

Fonds d'urgence

L'une des premières choses qui disparaît lorsqu’on a un seul revenu est la capacité financière de couvrir les imprévus comme des réparations inattendues sur votre voiture ou votre maison et d'autres urgences. Vous assurer d’avoir suffisamment d'argent de côté pour payer votre loyer ou hypothèque pendant trois mois est une bonne précaution à prendre avant de rester au foyer à plein temps. 

Les coûts actuels par rapport aux coûts futurs

Bien que ce que vous dépensez pour élever vos enfants peut être relativement faible lorsqu’ils sont tout jeunes, n’oubliez pas que les coûts augmentent de façon exponentielle à mesure qu'ils grandissent et s’engagent dans des activités parascolaires comme les sports et les leçons de musique. Il en va de même pour les vacances familiales : dès qu'il vous faut payer le prix du vol de votre enfant, le coût pour partir quelque part peut être un obstacle si vous ne disposez que d’un seul revenu. Votre budget devra refléter ces changements au fur et à mesure que votre famille grandira et se développera.  

Potentiel de carrière et de revenu

Il serait bon d'envisager pendant combien de temps vous voulez  vous retirer de votre carrière, et pouvez vous permettre de le faire, si vous savez que vous avez l’intention de retourner au travail par la suite. Après une absence de plusieurs années, il peut être intimidant de réintégrer le monde du travail et d'affronter la concurrence sur le marché de l'emploi, et votre potentiel de revenu peut souffrir un peu d'une période d'absence prolongée d'un emploi rémunéré. Soyez réaliste quant à vos objectifs de carrière et de revenus futurs, mais n'oubliez pas que personne ne peut effectuer des tâches multiples aussi bien qu’un parent au foyer; vous allez ainsi acquérir toute une gamme de nouvelles compétences en demande pendant votre absence du bureau. Il y a aussi des moyens d'améliorer votre curriculum vitae alors que vous êtes parent au foyer, de façon à être prêt(e) lorsque vous déciderez de retourner au travail.  

Heureusement, tout comme il en est pour le rôle parental, il n'y a pas de guide unique à suivre pour trouver l'équilibre parfait entre le travail et la vie familiale. Je connais bon nombre de mères et de pères qui ont pu négocier un retour au travail à temps partiel, en partage de travail ou par équipes, et qui partagent les responsabilités de la garde des enfants avec leur conjoint, les grands-parents ou avec l'aide d'une gouvernante à temps partiel.
 
D'autres personnes, comme moi-même, ont créé leur propre entreprise à domicile pour accommoder les besoins des enfants et d'une carrière, tandis que bon nombre de mes amis ont réintégré le marché du travail avec succès après une absence de jusqu’à dix ans pour être parents au foyer.
 
Alors, lorsque vous aurez découvert votre propre moyen de subvenir aux besoins de votre famille et de rester à la maison avec vos enfants, il y aura juste un autre coût réel à ajouter au rôle de parent au foyer : celui de votre santé mentale.
 
Et cela, mes amis, est une toute autre histoire.
 
Les coûts réels d’être mère ou père au foyer | CST Blog | C.S.T. Consultants Inc.

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.