Les frais universitaires oubliés qui sont en hausse

The rising costs of university tuition and fees
Nous l'entendons dire tout le temps. « Les frais de scolarité coûtent chers. » 
 
Les chiffres en sont la preuve. Statistique Canada a constaté que, au cours des dix dernières années, les frais de scolarité moyens des étudiants universitaires de premier cycle sont passés de 4 347 $ en 2006 à 6 373 $ pour l'année universitaire 2016-2017 - une augmentation de 46 pour cent!
 
Ce ne sont pas les seuls frais d'études postsecondaires qui sont en hausse.
 
Saviez-vous que, en plus des droits de scolarité, de nombreux étudiants canadiens font face à des frais supplémentaires obligatoires? Il s'agit des frais que tous les étudiants payent, peu importe le programme d'études postsecondaires qu'ils poursuivent.
 
Que sont les frais obligatoires?
 
Les frais obligatoires varient d'un établissement d’enseignement à un autre. Ils couvrent les associations étudiantes, les sports et les services de santé. Ce sont des programmes importants, mais cet argent supplémentaire à payer de sa poche est souvent oublié et de nombreux étudiants sont surpris d'apprendre que ces frais augmentent aussi rapidement que les droits de scolarité.
 
Combien dépensent les étudiants en frais obligatoires?
 
Le dernier rapport de Statistique Canada sur les droits de scolarité de partout au pays indique que les étudiants payent environ 873 $ en frais obligatoires, soit une augmentation de près de 3 pour cent par rapport à l'année dernière. Bien que ces frais varient d'un établissement à un autre. ils représentent cependant une dépense supplémentaire à ajouter au budget universitaire.
 
Combien vont coûter des études universitaires dans l’avenir?
 
Statistique Canada a trouvé que, en moyenne, les étudiants universitaires de premier cycle ont payé 6 373 $ en droits de scolarité pour l'année universitaire 2016-2017. Cela représente une augmentation de près de 3 pour cent par rapport à l'an dernier où les droits de scolarité atteignaient en moyenne 6 201 $.
 
CST a effectué quelques calculs et a trouvé qu'un diplôme universitaire de quatre ans pour un étudiant qui ne vivait pas au domicile parental pourrait coûter autant que 157 000 $ d'ici 2035. Cette estimation tient compte des droits de scolarité, des frais obligatoires, de la chambre et pension, des divertissements, des frais de transport et de l'achat des livres.
 
La gestion de ces finances peut être stressante, mais ce stress peut être évité.
 
Pour les parents qui envisagent des études supérieures pour leurs enfants, planifier à l'avance peut apaiser les angoisses qu'ils pourraient avoir à propos des coûts futurs de ces études. Avoir recours à un régime enregistré d'épargne-études (REEE) permet d’épargner de l'argent et de recevoir des fonds supplémentaires grâce aux subventions gouvernementales.
 
Cela signifie que, lorsque votre étudiant aura reçu son diplôme du secondaire et qu'il sera temps de choisir un établissement d'enseignement postsecondaire, l'argent sera là au moment où vous en aurez besoin pour payer les droits de scolarité et tous ces autres frais supplémentaires.
 
Article original publié en septembre 2016. Mis à jour en mai 2017.