L'expérience est le professeur de toutes choses ou ce que mon tout-petit m'a appris pendant ses vacances

L'expérience est le professeur de toutes choses

De Edyta McKay


L'expérience est le professeur de toutes choses, a dit Jules César.

À titre de nouveau parent, j'hésite à offrir des conseils sur le rôle parental. Après tout, deux ans d'expérience donnent à peine de quoi pavoiser. Mais des vacances récentes m'ont appris que, peu importe le nombre d'années passées à titre de parent, ce sont les expériences que nous partageons avec les autres qui finissent pas nous apporter les meilleures leçons. Ceci dit, voici ce que mon bambin de deux ans m'a appris pendant nos vacances. Oui, j'ai bien dit mon bambin.

Je déteste me séparer de mon petit garçon pour autre chose que le temps qu’il passe à la garderie. Cependant, quand son parrain et sa marraine ont offert de l'emmener en vacances dans leur chalet familial en Pennsylvanie pendant une semaine, mon mari et moi n'ont pas pu résister. Nous venions d'apprendre que deux autres personnes allaient s'ajouter à notre famille : un nouveau bébé et notre nièce de 18 ans. Notre nièce entamait sa deuxième année universitaire et avait décidé de vivre chez nous plutôt qu'en résidence pour économiser de l'argent.

Sachant que notre vie allait radicalement changer au cours des prochains mois à venir, j'ai été d'accord pour que mon tout-petit parte en vacances sans moi.

Il s'est avéré que non seulement cette idée a été la meilleure chose pour mon mari et moi-même, du fait que nous avons pu renouer nos liens en tant qu'adultes, mais également pour notre petit garçon qui a grandi à pas de géants pendant ses vacances - sans moi!

Voici ce que mon tout-petit m'a appris pendant ses propres vacances.

  1. Oui, il mange des carottes. Il y a des aliments qu'il ne mange pas en notre compagnie, mais apparemment les carottes ont un goût différent chez les autres et en Pennsylvanie. Depuis, il aime bien ses carottes.
  2. Les corvées sont divertissantes et elles ne lui causent aucune allergie. Pendant notre absence, sa marraine nous a envoyé une photo de notre bambin lavant leur camion à grande eau. Apparemment, il s'était bien amusé à sortir le compost et à ramasser les légumes dans le jardin. Depuis, il m'a aidé à arroser le gazon et à mettre la table; ramasser ses jouets demande encore un peu d'effort.
  3. Le pot. Oui, je ne sais pas comment elle a réussi, mais changer les couches chez nous est souvent accompagné de larmes. Non seulement il a voulu aller sur son pot, mais ça s'est fait sans larmes. C'est encore une tâche en cours de réalisation à la maison, mais il s'est assis sur son pot Lightening McQueen plus souvent depuis notre retour.
  4. Prendre soin des autres. En général, notre bambin est plutôt compatissant. Pendant ses vacances, il s'est fait dix nouveaux petits amis. (Les parents de sa marraine élèvent des épagneuls tibétains primés.) Chaque jour, il était le premier à venir aider à nourrir les chiens et il les a même accompagnés à une exposition canine une ou deux fois. Le jour où nous devions venir le chercher pour rentrer à la maison, ses nouveaux amis participaient à un important concours. Il était très triste de ne pas pouvoir y assister. (Davantage de larmes.) Depuis, il apprécie beaucoup plus sa propre chienne à la maison et veut dorénavant aider à la nourrir et à l'emmener en promenade.
  5. La meilleure façon d'utiliser les mots est en série continue de questions. À la maison, il parle avec deux personnes, moi et son papa (trois si on inclut la chienne). Peut-être est-ce parce qu'il a eu un plus grand nombre de personnes à qui parler et d'expériences à raconter, et que son environnement était si différent (la campagne par rapport à la ville), mais son vocabulaire s'est multiplié pendant son séjour. Nous espérons pouvoir l'exposer à de nouvelles choses pour que ses compétences linguistiques continuent de s'épanouir.

En ce qui me concerne, j’ai beaucoup appris en tant que parent des vacances que mon enfant a passées loin de maman et papa. Non seulement cela m’a aidé me reconnecter avec moi-même et avec mon mari, mais cela  m’a aussi aidée à me recharger et à devenir une meilleure maman, plus patiente, à la maison. Mais surtout, les parents doivent aussi apprendre que l’expérience est un excellent enseignant – même si cela signifie parfois que ces expériences n’incluront pas toujours maman et papa.