Pour l’amour du sport : leçons apprises par une athlète et d’une boursière

Sports, scholarships and the importance of saving for the future

De : Veronica Torres

Je ne peux pas exactement décrire qui je suis sans parler de sport. Le soccer a joué un rôle si important dans ma vie et est beaucoup plus qu’un simple passe-temps. Pour moi, le soccer a été formatif – il a façonné mon caractère, m’a fait vivre de nouvelles expériences et m’a ouvert les portes à de nombreuses possibilités.

Comme la plupart des enfants, j’ai commencé à jouer au soccer à un jeune âge car mes parents m’y avait simplement inscrite; et, comme cela m’a plu, j’ai continué à jouer pour le plaisir, tous les étés depuis l’âge de quatre ans. Lorsque j’ai eu 10 ans, j’ai adhéré à l’équipe Ajax United Magic qui était très compétitive.

J’ai éventuellement joué pour l’équipe féminine de soccer de la ligue universitaire à l’Illinois Institute of Technology.

Au fil des ans, alors que le niveau de compétition a augmenté, il m’a fallu m’engager davantage, en matière de temps et d’argent. Entre les entrainements, les matchs, les tournements, les camps, l’équipement et le matériel, la psychologie du sport, la nutrition et les cours de préparation pour les tests SAT, le traitement et la réhabilitation pour les blessures ainsi que tous les voyages à travers et à l’extérieur du pays, l’investissement était substantiel. 

Mais c’est exactement ce dont il s’agissait – un investissement.

REGARDEZ la vidéo de Veronica et d’autres lauréats de bourses de 2016 pour les études postsecondaires de CST

En grandissant, j’ai eu la chance incroyable d’avoir des parents qui soutenaient mon amour et ma passion pour ce sport. J’ai également eu la bonne fortune de jouer pour un personnel d’entraineurs qui appréciaient tout autant l’éducation que le sport. Ils estimaient que l’on pouvait utiliser le sport comme outil éducationnel. Et c’est pourquoi chaque minute consacrée au soccer n’était pas simplement pour l’équipe et pour l’amour du sport; cela a aussi contribué à m’ouvrir les portes pour accéder une bourse aux étudiants-athlètes.

Bien que mes parents aient dû dépenser beaucoup d’argent pour mes activités parascolaires, cela a porté fruit à long terme étant donné que j’ai réussi à obtenir une bourse pour étudiant-athlète qui m’a aidée à financer mes études de premier cycle.

Bien sûr, le fait que mes parents aient ouvert un régime enregistré d’épargne-études (REEE) du Plan CST pour moi lorsque j’étais petite a également été d’une aide précieuse. Savoir que j’avais déjà de l’argent mis de côté pour mes études m’a permis de consacrer mon temps aux choses qui comptaient le plus pour moi, et je n’ai pas eu à me soucier de trouver un emploi.

 

Veronica avec ses parents lors de la remise des diplômes.

Le fait d’avoir un REEE m’a permis de me concentrer davantage sur mon travail scolaire, de participer à des activités parascolaires et de passer du temps avec mes amis et ma famille. Planifier pour l’avenir et savoir que ces épargnes étaient là fut rassurant car il y a beaucoup d’incertitude dans le domaine du sport.

J’ai toujours rêvé de pouvoir jouer au soccer au niveau collégial aux États-Unis, mais bien sûr, en athlétisme, les possibilités de blessures sont toujours présentes. Lorsque j’étais en 11e année, j’ai subi une commotion cérébrale qui m’a empêchée de faire du soccer pendant trois mois et d’aller à l’école pendant un mois.

Cette période était aussi cruciale pour le recrutement athlétique et, à cause de ma blessure, j’ai manqué les sessions promotionnelles de soccer si importantes auxquelles assistaient les entraîneurs du collégial.

Heureusement, les choses ont éventuellement marché pour moi mais, si je n’avais pas eu autant de chance, je n’aurais pas bénéficié de l’aide financière aux étudiants-athlètes pour poursuivre mes études de premier cycle. C’est pourquoi avoir eu un REEE a fait une telle différence pour moi. Je savais que, même sans une bourse pour athlète-étudiant, l’option de faire des études postsecondaires était toujours possible.

J’ai fréquenté l’Illinois Institute of Technology à Chicago grâce à une bourse à titre d’athlète et pour les études où j’ai pu poursuivre ma passion pour le sport en tant que membre de l’équipe féminine de soccer de la ligue universitaire ainsi que mon intérêt pour les sciences en étudiant dans le domaine de l’ingénierie biomédicale. La combinaison de l’athlétisme et des études fut déterminante. Cela m’a appris la gestion du temps, l’éthique professionnelle et la persévérance. Cela m’a également fait vivre des amitiés que je chérirai toute ma vie.

Je suis à l’heure actuelle en deuxième année de doctorat et j’étudie toujours l’ingénierie biomédicale à l’Illinois Institute of Technology. Je peux dire avec confiance que je n’en serais jamais arrivée où j’en suis sans le soccer et que j’utilise tous les jours les compétences que j’ai acquises et développées au fil des ans sur le terrain.

Veronica Torres est lauréate d’une bourse pour les études supérieurs et bénéficiaire de CST. Elle est étudiante de doctorat en ingénierie biomécanique à l’Illinois Institute of technology à Chicago. Pour son avenir, Veronica aspire à améliorer le pronostic et la qualité de vie pour les patients par l’entremise d’avancements dans le domaine de la technologie médicale.