Pourquoi devrait-on donner priorité à l’épargne-études

Pourquoi devrait-on donner priorité à l’épargne-études

Comme tous les parents, vous voulez simplement ce qu'il y a de mieux pour vos enfants. Vous voulez qu'ils puissent profitez de tout ce que la vie a à leur offrir, explorer de nouvelles possibilités et poursuivre leurs rêves.

Alors, pourquoi tant de parents dépensent-ils plus d'argent sur les activités parascolaires de leurs enfants que sur ce qu'ils épargnent pour les études postsecondaires de ceux-ci? Nous nous sommes posé cette question pendant que nous analysions les constatations de notre sondage annuel sur le programme Au-delà de la ligne bleue effectué par Léger en novembre 2016 qui examine les priorités des parents canadiens.

Les résultats sont préoccupants : deux parents sur trois disent qu’eux-mêmes ou quelqu'un qu'ils connaissent empruntent de l'argent ou utilisent leur épargne-retraite (REER) pour maintenir leurs enfants dans un club de hockey et pour financer d'autres activités parascolaires. Entre temps, le coût de l'éducation postsecondaire monte en flèche, et seulement la moitié des Canadiens épargnent pour les études supérieures de leurs enfants.

Bien que ce soit difficile de tout gérer, voici trois bonnes raisons pour lesquelles les parents devraient épargner ce qu'ils peuvent pour aider à financer les études postsecondaires de leurs enfants :

  1. Les étudiants ne peuvent pas y arriver seuls sans difficulté. Pour l'année universitaire 2016-2017, Statistique Canada a rapporté que les droits de scolarité pour des études de premier cycle ont atteint 6 373 $ par an. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais, d'après moi, peu d'étudiants peuvent parvenir à trouver ce genre de somme tout seuls. Ce qui m'amène à mon deuxième point …
  1. Accumuler une dette étudiante n'est pas exactement le meilleur moyen de se lancer dans la vie adulte. Si vous avez contracté vous-même une dette étudiante (ou si vous êtes toujours en train de la rembourser comme le font bon nombre de parents), vous savez à quel point il est difficile d’assumer un gros fardeau de dette - particulièrement lorsque l’on essaye de débuter sa vie en tant qu'adulte. Si vous pouvez faire une seule chose pour votre enfant, prenez la sage décision d'ouvrir un régime enregistré d'épargne-études (REEE) en son nom le plus tôt possible. Vous pourrez ainsi y verser des cotisations régulières pour aider à diminuer son endettement.
  1. Les enfants peuvent se concentrer sur ce qui importe le plus à l'université - leurs études. Tandis que bon nombre d'étudiants doivent travailler à temps partiel pendant qu'ils sont à l'université ou au collège pour assurer leur survie, le moindre sou que vous mettrez de côté aujourd’hui améliorera leur situation. Ils pourront éviter d’avoir à travailler des heures supplémentaires chaque semaine et dédier plus de temps à leurs études et à la lecture de tout ce qu'ils ont à lire.

Article original publié en novembre 2014. Mis à jour en mai 2017.

Pourquoi devrait-on donner priorité à l’épargne-études | CST Blog | C.S.T. Consultants Inc.

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.