Vous souvenez-vous des excellents conseils financiers que votre père vous avait donnés?

En grandissant, beaucoup d’entre nous se sont tournés vers nos pères pour leur demander des conseils et, dans de nombreuses familles, les papas ont été les principaux dispensateurs de sagesse financière. En l’occasion de la fête des Pères, nous avons recueilli quelques-uns des meilleurs conseils financiers prodigués par des papas ainsi que quelques rappels sur la façon dont vous pouvez les appliquer.

« Ne dépensez pas tout votre argent au même endroit. »

Vous souvenez-vous de votre premier chèque de paye? Votre père vous a-t-il averti de ne pas en dépenser la totalité en un même endroit? Vous n’avez peut-être pas été raisonnable, n’avez pas suivi ses bons conseils et avez dépensé chaque centime sur des jeux vidéo, des vêtements ou des billets de cinéma. Si c’était le cas, vous vous souviendrez de la personne que vous étiez à cet âge et vous direz probablement « J’aurais dû écouter mon père un peu plus ».

Vous ne vous en rendiez peut-être pas compte à cette époque, mais il voulait sans doute vous inculquer la règle d’or : payez-vous en premier en mettant de côté 10 % de chaque chèque de paye. Vous pourrez ainsi tirer parti de la magie de la capitalisation et vous constituer un bon pécule pour votre avenir.

« La retraite doit être planifiée. »

Saviez-vous que votre papa économisait en vue de sa retraite? Il le faisait peut-être tranquillement sans rien dire. Ou peut-être vous confiait-il ses rêves de retraite qui incluaient des parties de golf, des voyages aux Bahamas ou des séjours fréquents au chalet d’été. Quel que fut son style, il épargnait vraissembablement pour son avenir et vous a avisé dès un certain âge d’en faire autant.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, suivez son conseil et planifiez en conséquence en épargnant ce dont vous aurez besoin pour vivre confortablement à la retraite. Ce calculateur de retraite peut vous aider à établir le montant des fonds dont vous aurez besoin. Et pour savoir comment épargner, utilisez ensuite ce planificateur de budget.  

« Les dettes causent des tracas. »

Souvenez-vous. Votre père a-t-il cosigné pour vous aider à obtenir votre première carte de crédit? Ou a-t-il versé un acompte pour l’achat de votre première voiture ou de votre maison? Votre père était probablement enchanté de votre transition à l’âge adulte et il était heureux de pouvoir vous aider à vous lancer lorsqu’il le pouvait. Toutefois, alors que votre papa vous donnait un coup de pouce pour démarrer, son intention n’était pas de vous ensevelir sous les dettes.

Ce coup de pouce était-il accompagné de conseils? Vous a-t-il par exemple donné quelques tuyaux utiles comme celui de rembourser en premier la dette qui a le taux d’intérêt le plus élevé? Ou, si vous avez pris une hypothèque ou un prêt automobile, vous a-t-il conseillé d’effectuer des paiements hebdomadaires pour rembourser le capital plus vite et tirer parti de l’avantage de verser des fonds supplémentaires chaque fois que possible. Votre père vous a-t-il aussi dit que, si vous avez des soldes de cartes de crédit à haut taux d’intérêt, vous devriez consolider vos dettes dans un produit à taux d’intérêt plus faible comme une ligne de crédit? Il s’inquiétait probablement et voulait s’assurer que vous étiez prêt à gérer correctement vos finances.

« Il faut toujours avoir des réserves en cas d’urgence. »

Vous souvenez-vous du temps où le toit ou la chaudière ont dû être réparés? Vous vous rappelez probablement un incident qui s’est produit dans votre enfance ou votre adolescence où quelque chose a dû être réparé d’urgence à la maison et où il a fallu faire appel à un professionnel autre que votre papa « homme à tout faire »?

Les experts, tout comme votre père, probablement, conseillent de mettre de côté des frais de subsistances pour au moins trois à six mois. Les appareils électroménagers, les chaudières, les toitures et les voitures peuvent tomber en pannes à l’improviste. La meilleure façon de vous préparer aux imprévus est de mettre de l’argent de côté pour ne pas avoir à puiser dans vos investissements en cas d’urgence.

« Investir dans la connaissance rapporte le plus. »

Tous les parents veulent préparer leur enfant pour qu’il ou elle réussisse et lui offrir l’accès aux études supérieures et une excellente manière de commencer. Votre papa vous a-t-il aidé à financer vos études postsecondaires? Si c’est le cas, il détenait probablement un régime d’épargne. Sinon, il a probablement regretté de ne pas en avoir ouvert un.

Commencez à épargner de bonne heure en vue des études de votre enfant dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE). Plus vous commencez tôt à épargner, plus votre argent aura le temps de fructifier. Vous pouvez sélectionner l’option de cotisation qui convient le mieux à votre famille et ouvrir ainsi la voie vers un avenir rempli de possibilités pour votre enfant. Consultants CST peut vous aider à planifier selon votre budget et vos objectifs.

Voilà donc quelques-uns des meilleurs conseils financiers que des papas ont promulgués au fil du temps. Alors que vous vous remémorez ceux que votre père vous a donnés, ne manquez pas de le remercier en cette fête des Pères. Laissez-lui savoir que vous appréciez toute sa sagesse en matière de finances, modeste ou grande; et à tous les papas ou futurs papas…  maintenez la tradition en continuant vous aussi de prodiguer des conseils bénéfiques et précieux.