Un peu de créativité vous permet de souscrire aux deux en même temps!

Vous savez que vous passez à « l’âge adulte » lorsque vous commencez à songer à épargner pour votre famille, vos enfants et la retraite. Nous sommes nombreux à ne pas savoir comment épargner simultanément en prévision des études de nos enfants et de nos « années dorées ». Heureusement, des produits comme les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) et les régimes enregistrés d’épargne-études (REEE) nous facilitent la tâche. Cependant, les parents sont souvent tiraillés entre les deux et ne savent pas lequel choisir?

Différences entre un REER et un REEE

Même si les deux sont des comptes d’épargne enregistrés dans lesquels vos placements peuvent fructifier tout en vous procurant des avantages fiscaux, ces régimes répondent à des objectifs très différents. Les REER vous aident à épargner en prévision de vos vieux jours, tandis que les REEE vous permettent d’épargner en prévision des études postsecondaires de votre enfant.

1. À la retraite, lorsque vous retirez les fonds, vous payez des impôts sur ce revenu; vous avez toutefois économisé des impôts en bénéficiant d’un allègement fiscal chaque année où vous avez cotisé au regime


2. Le capital (les cotisations moins les frais de souscription et les autres frais) est remboursé dans les régimes du Plan CST


Avec un peu de créativité, vous pouvez cotiser à la fois à un REER et à un REEE.

1er scénario :

Cotisez à un REER autant que vous le pouvez chaque année. Utilisez vos remboursements d’impôt pour verser la cotisation annuelle à votre REEE. Vous profitez ainsi des deux régimes.

2e scénario :

Cotisez à un REER autant que vous le pouvez chaque année. Ouvrez un REEE du Plan CST et cotisez aussi peu que 9,50 $/mois1. Cela équivaut à se priver de quatre cafés par mois!

3e scénario :

Ouvrez un REEE. Décidez combien vous souhaitez cotiser et quand vous voulez le faire, jusqu’à concurrence de 50 000 $/enfant. Une fois que votre enfant sera inscrit à un programme d’études postsecondaires, vous récupérerez vos cotisations, déduction faite des frais de souscription et des autres frais. Servez-vous de ces sommes pour cotiser davantage à votre REER (pourvu que vous ayez des droits de cotisation inutilisés).

4e scénario :

Si votre enfant décide de ne pas entreprendre d’études postsecondaires, vous pouvez transférer un maximum de 50 000 $ du revenu accumulé dans votre REEE à votre REER (pourvu que vous ayez des droits de cotisation inutilisés), si vous êtes admissible.

Quelle que soit votre décision, elle doit convenir à votre situation… ce qui importe, c’est que vous parveniez à épargner en prévision de la retraite ou des études de votre enfant ou, avec un peu de chance, en prévision des deux. Pour ouvrir un REEE, nous vous recommandons de parler à un représentant en plans de bourses d’études de Consultants CST. Il va vous aider à établir un régime d’épargne adapté à vos objectifs et à votre budget.

Les régimes du Plan fiduciaire canadien de bourses d’études sont vendus par prospectus uniquement. Vous pouvez obtenir un exemplaire du prospectus au www.cst.org.

1La cotisation mensuelle minimale du Régime Avantage CST est de plus de 9,50 $ par mois ou 1/10e de part

Un peu de créativité vous permet de souscrire aux deux en même temps! | CST Blog | C.S.T. Consultants Inc.

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.